topblog Ivoire blogs

vendredi, 18 janvier 2013

Re-Colonisation : l’Opération « Serval » vire à l’Opération « Cervelle » !

Dans la vie, quand tu te surestimes, tu finis toujours dans la honte. Par exemple, quand tu surestimes tes forces, du finis humilié par plus faible que toi qui t’infligera une bastonnade en public. De même, quand tu surestimes ta fortune, tu finis humilié par la misère parce que ta folie des grandeurs t’appauvrit toujours. Etc. Etc.

 

C’est exactement ce à quoi vous assistez au Mali.

La France s’est toujours prise pour l’égale de Dieu sur terre, notamment sur les terres de l’Afrique parlant français. Imbue de sa vraie fausse suprématie, elle a donc débarqué au Mali sans prévenir amis et familles, pour venir faire sa guerre coloniale, croyant qu’elle allait comme d’ordinaire, en balade santé avec quelques hélicoptères et des chasseurs bombardiers. Mais, dès le premier jour, elle en a pris plein la gueule. Elle s’est encore musclée croyant que c’était une affaire de muscle. Elle a alors appelé à des renforts enhommes et en matériels. De Konna  à Diabali, en passant par les frontières du Mali avec la Mauritanie, "elle a pris défaite".

Mais elle veut sauver l’honneur déjà perdu.

D’abord, il y a l’honneur au plan de la mystique de guerre. Elle veut la sauver. L’honneur « Serval ». Ce n’est pas en vain. En effet, la symbolique du Chat « Serval », nom de l’opération  de croisade coloniale au Mali, renvoie au dieu égyptien Bastet. Il s’agit d’une divinité présentée comme la déesse de la protection, qui est douce en apparence mais féroce dans l’action.

Or face au démon (la déesse) Bastet, il y a la divinité « Allah ». Ilsemble que cette divinité en laquelle croient les Musulmans, ne manque pas non plus de férocité quand il s’agit du traitement à infliger à ceux qui sont considérés comme « Non-croyants ». Plusieurs sourates

sont sans équivoque sur la question. Aux prises  avec les « Mécréants», il faut les tuer.Alors, dans le face à face « Bastet » dans la peau d’un Serval contre« Allah », c’est la cervelle de « Serval » qui traine pour l’instant sur les routes menant à Konna ainsi que dans les ruelles de Diabali.

Ensuite, la France veut sauver l’honneur perdu de ceux qui se meurent derrière cette appellation fanfaronne réservée à ses barbouzes qui tuent dans le monde Arabe et en Afrique. Nous faisons allusion à cette belle expression qui fait frémir les ignorants français à l’opinionabrutie par plusieurs décennies d’instrumentalisation médiatique : «Forces spéciales ».

Oui. Les forces spéciales françaises sont aux prises avec les Islamistes. Mais les Islamistes se foutent bien éperdument des histoires d’appellation. Si vous le voulez, appelez les « Forces pas spéciales ».

Tout de même, dans une confrontation « Forces spéciales » contre « Forces pas spéciales », ceux qui croyaient à la propagande étaient en

droit d’attendre une correction de grand frère infligée aux Islamistes. Mais que non. C’est le contraire et nous pouvons vous le confirmer. La communication de guerre est notre métier. Nous savons analyser la psychologie du communiquant de guerre. Et avec lespremiers éléments dont nous disposons, nous pouvons affirmer que la France est foutue. Les Islamistes embusqués déployant un schéma de

guerre totalement asymétrique font jaillir la cervelle des Forces spéciales françaises à chaque mouvement du doigt sur la gâchette.

Eh oui ! « Personne ne connaît vraiment le jour de son jour ». Ce sont les Ivoiriens qui parlent comme ça. Qui l’aurait cru quand nous disions et continuons de dire chaque jour que leurs corps vont traîner sur la Lagune Ebrié, sans sépulture, livrés aux charognards et poissons cannibales ?

Ainsi va et ira la vie. Quand tu te prends trop au sérieux et que tu méprises les autres ou les pousses à bout parce qu’ils sont des Africains ou Arabes, c’est comme ça que tu te retrouves toujours dans de beaux draps. Avec la honte comme collier à ton cou.

Le « Serval » est en train d’être immolé pour adorer « Allah ». « LesForces spéciales » sont déjà traumatisées face aux « Forces pas spéciales » qui les soumettent à un petit jeu mortel appelé « Pète ma cervelle ». La conquête de nouvelles villes du Mali par les Islamistes

se poursuit sous le regard désormais impuissant de la France. Konna reste sous contrôle des Islamistes ; Diabali a été conquise et est maintenue sous le contrôle des Islamistes. Kalla serait tombée hier mercredi, selon les chefs d’Ansar’ Dine, sous le contrôle des Islamistes ; plus de 40 occidentaux sont fait otages depuis hier mercredi et les Islamistes exigent maintenant le retrait de la France du Mali contre la libération éventuelle des otages. Nous ne savons pas ce qu’aujourd’hui et demain nous réservent.

Alors, petite question de psychologie : qui vous a dit qu’ils sont invincibles ? Donnez rendez-vous à celui-là en Afrique de l’Ouest. Il va voir les limites de l’arrogance fasciste. Ensemble, donnons-nous rendez-vous donc.

A Très Bientôt.

Hassane Magued

18:02 Écrit par Bermudas Weed | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.