topblog Ivoire blogs

vendredi, 01 février 2013

Charles Blé Goudé précise: « Je ne suis pas en deal avec le régime Ouattara »

 

 

Alors que les supputations sont allées bon train quant à un éventuel deal entre le héros des jeunes patriotes et le régime Ouattara qui a conduit à son arrestation au Ghana le 17 janvier dernier et à son extradition diligente, Charles Blé Goudé a tenu à mettre fin à toutes ces spéculations.

Mercredi 30 janvier, dans un bref échange qu’il a eu avec les avocats chargés de sa défense, Charles Blé Goudé, le leader de la galaxie patriotique, a confié à ses conseils qu’il n’a passé un quelconque marché avec le régime comme tente de le faire croire certains. «Il est mal à propos et ça nous voulons le souligner, il a tenuà le dire quand cela lui est revenu, il est mal à propos de parler d’un quelconque deal en ce qui concerne sa vie enCôte d’Ivoire. Il a été appréhendé sans son avis et il a été conduit en Côte d’Ivoire. Ça je tenais à le dire et je voudrais que l’opinion publique nationale et internationale le sache. Il n’y a jamais eu de business entre monsieur Charles Blé Goudé et une quelconque autorité en Côte d’Ivoire», a précisé, à l’issue de plusieurs heures d’audition, Me Claver N’Dri, l’un des avocats de Charles Blé Goudé.

Me Claver N’Dri et Me Gohi Bi : « Charles Blé Goudé nous a dit qu’il est torturé »

Même si les avocats n’ont pas abordé les questions liées à l’audition de leur client, secret de l’instruction oblige, ils n’ont pas manqué de confier que Blé Goudé est torturé, levant ainsi un coin du voile sur ses conditions de détention. «Nous avons estimé en tant qu’avocat que notre client subissait une injustice. C’est ce qu’il faut dire. Et puis, il nous a dit et là c’est son mot même, qu’il subit une véritable torture morale. Il est torturé», a fait savoir Me N’Dri.

Cette volonté du régime de lui arracher des aveux sous la torture a amené le président du Cojep à refuser d’aborder les questions de fond malgré les insistances de la doyenne des juges d’instruction. «Mais la maltraitance morale, la torture morale dont a fait cas notre client, donc bien avant l’entame de l’instruction, est quelque chose d’extrê-mement dangereux qui l’a mis dans une impossibilité totale de pouvoir aujourd’hui déposer sereinement», a renchérit Me Gohi Bi.

«Je suis détenu au secret dans une villa»

Charles Blé Goudé est détenu dans une villa tenue secrète par les autorités. Même les conseils du président du Cojep n’ont pas la possibilité de le voir et de l’assister. Ils estiment que les droits de leur client sont violés de manière flagrante. Car c’est dans une maison d’arrêt en l’occurrence à la Maca que devait se trouver Blé Goudé, puisqu’il est sous mandat de dépôt le 21 janvier. «La réglementation ivoirienne prévoit qu’en cas de mandat de dépôt, il faut conduire la personne concernée dans une maison d’arrêt. Monsieur Charles Blé Goudé se trouve aujourd’hui dans une maison quelque part comme il nous l’a dit lui-même. Il n’arrive pas, comme il nous l’a dit lui-même, encore géographiquement à identifier le lieu où il est. Il nous a dit qu’il est dans une maison. En tout cas sachez-le, il n’est pas dans une maison d’arrêt», a marteléMe Claver N’Dri. 

Pour Me Gohi Bi, quand les autorités cachent le lieu de détention de leur client et qu’ils ne sont pas en mesure d’échanger convenablement avec lui puisqu’il a été quasiment «manu-militari» retiré après quelques minutes seulement d’échange pour son audition, violant les droits même de la défense, il est clair que «l’horizon s’assombri dans ce procès»«Vous comprenez que c’est manifestement des situations qui ne sont pas honorables pour un pays qui se dit de droit. Parce qu’à la limite on peut être dans un État de droit mais il faut encore que l’État de droit lui-même soit respecté», a dénoncé Me Gohi Bi
.

 

11:14 Écrit par Bermudas Weed | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.