topblog Ivoire blogs

dimanche, 28 avril 2013

GÉANT ARCHÉOLOGIQUE TROUVÉ EN GRÈCE..... INCROYABLE!!!

 

GÉANT ARCHÉOLOGIQUE TROUVÉ EN GRÈCE..... INCROYABLE!!!
 
 

LA BIBLE, PRECIEUSE PLUS QUE L'OR ET LE DIAMANT/ WOW QUEL LIVRE VRAI ET INCOMPARABLE !!! Témoignons de la grandeur de notre Dieu et de Son Fils Jésus, notre Sauveur et Seigneur.


 

Sujet : GÉANT ARCHÉOLOGIQUE TROUVÉ EN GRÈCE

Ces photos déroutantes sont d'une découverte archéologique récente en Grèce; Cela est complètement inattendu et fournit la preuve de l'existence de "Nephilim". Nephilim est le mot utilisé pour décrire les géants qu'on a parlé d'aux temps bibliques par Enoch aussi bien que le géant contre lequel David a lutté contre (le Goliath). On croit généralement que la plupart de ces Géants sont survenus quand les anges déchus avaient des unions avec les femmes terrestres. Notez la dimension incroyable du crâne...

 

Juste pour montrer que la Bible est vraie avec les leçons d'histoire qui est applicable tant ensuite qu'aujourd'hui et c'est non seulement un livre spirituel. C'est stupéfiant. Pas que les Saintes Écritures ne se sont pas déjà avérées vraies, mais maintenant plus d'évidence pour nos temps

17:57 Écrit par Bermudas Weed | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Un Lieutenant-Colonel à la retraite accuse le gouvernement us des attentats de Boston

 

0

Ce qui suit est le résumé sous-titré, retranscrit et annoté d’une vidéo d’un  Lieutenant-Colonel à la retraite du nom de Roy Potter. Il y dénonce la mascarade morbide des attentats de Boston avec un sentiment de révolte palpable qui sera contagieux espérons-le, y compris en France et en Europe. Ce qu’il dit est d’autant plus inquiétant que ses hypothèses ont été corroborées juste deux jours plus tard.

 

Mesdames et Messieurs, aujourd’hui nous sommes le 17 avril 2013,

Si vous écoutez les bulletins d’information et que vous suivez les faits, je vais vous dire qu’actuellement est le moment le plus dangereux de l’histoire américaine depuis l’assassinat de Kennedy.

Il y a des choses qui se passe en ce moment que vous devez savoir. Il y a des gens par ailleurs qui sont en train de rassembler les pièces du puzzle et je ne suis pas le seul. Et nous sommes arrivés à la conclusion à peu près au même moment, grâce au travail de gens qui ont analysés les images des attentats du marathon de Boston [1]. Il y a d’autres sujets également…

Mais la première chose que j’aimerais dire est ceci. Je vais juste déballer ce que je sais. En ce moment même, vous voyez des choses se produire alors qu’il y a des éléments de notre gouvernement qui sont en conflit entre eux. Et nous sommes à un tournant très dangereux.

Il y a des factions au sein du gouvernement qui s’apprêtent à prendre le pouvoir. Et ça va devenir très sale. Je ne serais pas surpris s’il y avait certaines choses qui se passent en ce moment.

Mais l’une des choses qui se sont produites au cours des derniers jours, pas simplement les attentats de Boston… Vous avez remarqué que le cours de l’or a plongé [2]. La Réserve Fédérale a attaqué l’or en inondant le marché de certificats sur l’or, ou via d’autres techniques de trading, afin de faire baisser le prix [3]. Pour laisser paraître que le marché de l’or s’est effondré alors qu’en réalité c’est faux. Le but de cela est de démontrer que l’or n’est pas aussi attrayant en tant qu’investissement.

Il y a plus encore à cela que je tiens à souligner. Rappelez-vous que le Texas et d’autres États, le Texas ayant été le premier avec Rick Perry, ont demandé à récupérer leur or de la Réserve Fédérale quand l’or était autour de 1.600 $ – 1.800 $ l’once [4]. Et maintenant, bien sûr, le prix de l’or a chuté. En d’autres termes, en essayant de désintéresser les gens d’en garder ou d’en acheter.

Mais le fait est que cela a été fait non seulement comme un acte contre des individus. C’était un acte commis contre des gouvernements. Comprenez-vous la signification de cela ? La Réserve Fédérale est une entité privée prétendant faire partie du gouvernement fédéral, mais soutenue par le pouvoir du gouvernement fédéral, disant aux États que vous n’allez pas récupérer votre or.

(NdR : Faut-il relier la récente explosion de Waco au Texas [5] avec la défiance de cet État envers la Réserve Fédérale ? A noter aussi que le Texas fait régulièrement l’actualité pour ses velléités d’indépendance [6])

Voyez-vous ce qu’il se passe ici ? C’est la première chose que je voulais soulever parce que je ne voulais pas l’oublier. Ça fait aussi partie de ce qu’il se passe avec ces attentats du marathon de Boston. C’était en fait un « false flag » (NdR : coup monté, opération sous faux drapeau).

Ils ont nié qu’il y a avait un exercice à la bombe en cours mais nous avons maintenant des témoins qui ont dit qu’on leur avait dit qu’il y avait un exercice à la bombe en cours à Boston. Il y avait des messages dans les haut-parleurs disant de ne pas s’alarmer par les personnes transportant des sacs à dos. L’entraîneur universitaire qui était là est l’un des exemples, mais il y en a beaucoup d’autres à présent [7].

La chose importante à comprendre ici est que s’il n’y avait pas eu des gens pour télécharger ces photos sur 4chan, nous n’aurions pas ces informations.

Le gouvernement a nié qu’il y a avait un exercice. Un exercice est toujours une couverture pour un « false flag ». La raison est que si les agents se font attraper, si leurs pigeons se font attraper, ils peuvent dire qu’il s’agissait d’un exercice, que ce n’est pas pour de vrai.

Maintenant avec toutes les images et les preuves, nous savons non seulement qu’il s’agissait d’un exercice pour dissimuler cette opération secrète, mais notre gouvernement ou au moins des voyous de l’État profond (NdR : cf. explications sur l’État profond [8]). Néanmoins ce sont des agents du gouvernement qui ont déclenché ceci pour tuer des Américains, tout comme ils ont fait dans de nombreux cas.

C’est un moment très critique car il y a une autre hypothèse à cette affaire de Boston. Et cela revient à ce que je disais au tout début. Qu’il y a une lutte intestine à l’intérieur du gouvernement. Nous l’avons vu avec le départ de Petraeus de la CIA [9]. Nous l’avons vu avec la mise à pied d’officiers généraux [10] [11]. Une douzaine d’entre eux maintenant se sont retourné contre la Maison Blanche. Donc il y a des choses qui se passent et vous devez…

Vous savez je suis un peu stressé car je me rends compte de l’implication de cela. J’ai vu ce genre de chose se produire dans les pays du tiers monde où il y a eu un coup d’État. Nous allons vers cela avec la guerre à l’intérieur du gouvernement. Et cela aura des conséquences sur la population.

Ils tentent de brouiller les pistes. Lorsque cette information est sortie et les photos des agents sont sorties, les boucs émissaires et toutes ces autres choses… Le FBI et la police étaient prêts à nous présenter ce suspect de droite et à l’emmener à un juge au Palais de Justice de Boston.

Les médias ont eu la main dessus et ont déclaré qu’ils ont procédé à une arrestation [12]. Mais en même temps notre information est sortie sur cette opération clandestine avec les images, les vidéos des agents et tout [13].

Le gouvernement s’est dit « merde, ils nous ont découvert ». Donc ils ont jeté à la poubelle les informations sur le suspect. Ils ont changé leur histoire et ont dit qu’ils n’avaient arrêté personne. Le Palais de Justice de Boston était fermé car ils ont dit qu’il y a avait un danger. Le danger était qu’ils allaient être démasqué.

Donc vous les voyez faire marche arrière aujourd’hui en disant qu’ils ont un suspect pour dire après que non.

Ça allait être un extrémiste de droite aidé par Al Qaïda. C’est exactement de cette façon que cette chose va se jouer. Et ils se sont fait prendre la main dans le sac.

(NdR : Le 18 avril, un jour après cette vidéo, le FBI a diffusé la photo des deux suspects [14] et ont apprendra par la suite qu’il s’agissait de Musulmans radicaux [15])

Les personnes qui apportent ces informations mettent en danger leur vie. A la base, les gens qui apportent ces informations mettent leur vie en jeu pour vous montrer ce qui se passe et combien la situation est dangereuse.

Le FBI a en réalité outrepassé ses pouvoirs parce que le Congrès les ont aidé à le faire. Mais là où je veux en venir, ce n’est pas l’ensemble du FBI qui est à blâmer. Il y a un noyau d’agents qui se présente toujours à ces tueries de masse, aux attentats, etc [16]. Ils ont les caractéristiques des très petites unités. Mais ils ont les compétences pour couvrir les traces du gouvernement pour leur donner une autre apparence aux choses que ce qu’elles sont. Aucune implication de DARPA, pas de drogues, le scénario du loup solitaire, pas d’opérations clandestines…

C’est probablement ce qu’ils vont faire à ce bouc émissaire, j’en suis sûr. Il est probablement mort en ce moment, ils l’ont probablement amené quelque part pour lui mettre une balle dans la tête puis s’en débarrasser quelque part. Parce qu’il fallait brouiller les pistes et ils vont le faire. C’est ce genre d’individus qui sont à l’œuvre ici.

(NdR : Le 19 avril, le premier suspect a été abattu par les policiers [17])

Pour l’instant l’essentiel est que les attentats du marathon de Boston étaient un « false flag » mené par des éléments de notre gouvernement. Ce n’est pas tout le monde qui est coupable mais des éléments de notre gouvernement qui cherchent le pouvoir ou le contrôle soit sur les autres, mais en particulier sur nous, pour confiner notre peuple dans un État policier. C’est tout ce dont il s’agit [18].

Et nous espérons être en mesure de dénoncer cette opération pour les mettre à découvert. Au moins ça va les ralentir. Mais ne vous méprenez pas à ce sujet, c’est la phase finale.

Vous êtes des menteurs et des imposteurs tuant des américains pour vos objectifs. Ou tuant quiconque avec vos attaques de drones pour soit-disant tuer une personne ou deux. Vous êtes juste des brutes épaisses assoiffés de sang.

On va propager cette information partout. Les gens vont le voir et si les Américains ne veulent pas le voir. Et que tout vient à s’effondrer, cela va être de votre faute. C’est de votre faute si vous restez endormi et que vous laissez ces assassins criminels s’en tirer.

Alors ce que j’ai dit de ne pas se soucier de sauver les États-Unis est l’entière vérité. Cet endroit a besoin d’être incendié. Parce que nous n’en valons pas la peine.

Que Dieu nous vienne en aide.

Traduction : Simon Lapointe

Retranscription, Corrections et Annotations : Kairos & Logos

Références
[1] cf. Infowars de Alex Jones et 4chan.org.
[2] Le cours de l’or a chuté de près de 10% en deux jours (L’Express)
[3] Interrogations sur une possible manipulation des cours de l’or et de l’argent (Le Journal du Siècle)
[4] Le Texas veut rapatrier son or de la Réserve Fédérale Americaine (FED) (La Tribune)
[5] Une explosion dévastatrice frappe Waco (Le Figaro)
[6] Le Texas veut faire sécession (Slate)
[7] « Officials: There will be a controlled explosion opposite the library within one minute as part of  bomb squad activities » (Boston Globes)
[8] Derrière la démocratie états-unienne : l’État profond (Réseau Voltaire)
[9] La démission surprise de Petraeus, un dossier supplémentaire pour Obama (Le Nouvel Observateur)
[10] Obama Administration Replaces Top Generals Following Benghazi Disaster (Gateway Pundit)
[11] Un autre général américain impliqué dans le scandale sexuel lié à David Petraeus (Euronews)

14:46 Écrit par Bermudas Weed | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

mercredi, 24 avril 2013

Crise postélectorale en Côte d’Ivoire: Ouattara et Sarkozy couvrent l’assassinat du Français Philippe Rémond

 



Un homme est mort. Il était Blanc… Nous sommes Noirs. Après sa mort, il était toujours Blanc. Après sa mort, nous sommes restés Noirs. Cependant, ce que nous avons en commun avec cet homme, c’est notre évidente et incontournable appartenance à l’humanité. Il s’appelait Phillipe Rémond et il avait décidé d’offrir à l’Afrique, toutes ses richesses cognitives acquises à la suite d’un dur labeur personnel. Il était Professeur agrégé en Sciences Industrielles. Il avait en Afrique, choisi le Sénégal puis la Côte d’Ivoire, mon pays. A l’intérieur de ce dernier choix, il avait résolument décidé de soutenir la démocratie et la vérité. Ce n’était même pas une question de courage ; c’était tout simplement, pour lui, une question de conviction. Je ne connais pas cet homme. Comme vous le voyez, je regrette de ne l’avoir jamais rencontré. J’ai simplement eu le lointain privilège de l’entendre parler un soir à la télévision nationale de Côte d’ivoire. L’effet qu’il m’a fait était assez étrange. J’étais assailli d’interrogations et d’une peur certaine. Le contexte, bien évidemment, était un facteur aggravant des risques que prenait cet homme. Qu’est-ce que ce Blanc vient-il faire dans nos affaires déjà très compliquées et pourquoi ose-t-il asséner des évidences que même nos économistes et nos dirigeants les plus à gauche n’ont jamais transmis à leur jeunesse et à leur peuple comme hypothèse d’école ? Philippe Rémond a osé ce que nous n’avons jamais eu ni le courage ni même l’idée de faire. La démocratie, la monnaie, l’indépendance réelle, les rapports France-Côte d’Ivoire, le pouvoir exorbitant des Blancs en Côte d’Ivoire, la soumission aveugle de nos dirigeants aux diktats de Élysée et l’injustice de la mondialisation qui a tout simplement transféré le pouvoir de décision des petits pays au Conseil de sécurité de l’Onu.

Que voit Phillipe Remond quand il débarque en Côte d’Ivoire ? L’enseignant constate que nous sommes sous la tutelle des grandes puissances. Il voit que nous sommes ni plus ni moins que de petits protectorats des grands Etats de l’Occident. Il était Blanc mais il n’a pas accepté cette injustice, ce déni de nos droits élémentaires par la communauté internationale. Mais dans l’énorme fatras de déceptions mêlées de révolte qui l’anime, il découvre en Côte d’Ivoire, un homme dont l’intelligence, les décisions, les attitudes, les choix et l’aptitude à la résistance et au commandement le séduisent. Cet homme-là s’appelle Laurent Gbagbo.

Attendez ! Depuis quand le Président d’une « République bananière » a-t-il eu le culot de refuser une invitation à assister au défilé militaire du 14 Juillet sur « la plus belle avenue du monde », les Champs-Elysées ? Depuis quand un Président africain a-t-il le droit d’opposer aux occidentaux le pouvoir de la Constitution de son pays ? Depuis quand un Président nègre nomme-t-il ses ministres sans en référer auparavant au Président de la France ? Depuis quand le Président d’un tout petit pays comme la Côte d’Ivoire peut-il dénoncer l’intrusion du Président des Etats Unis d’Amérique dans les affaires intérieures de son pays en refusant de le prendre au Téléphone ? Cette liste d’interrogations n’est pas exhaustive mais une seule réponse a suffi au Professeur Phillipe Remond : cet homme-là, ce Président-là, il l’a trouvé en Côte d’Ivoire. Et cette réponse lui a été fatale. Il était Blanc, nous sommes Noirs. Pourtant c’est pour nous et pour la vérité qu’il est mort.

Depuis qu’il a été égorgé par les Sofas d’Alassane Dramane Ouattara à Yamoussoukro, tout le monde a décidé de tourner sa tête ailleurs. Que les Ivoiriens qui se prennent pour des « vainqueurs » aujourd’hui piétinent l’âme et le corps de cet éminent professeur d’Université, peut à l’extrême limite se comprendre, puisqu’aussi bien cette mort servait leur cause. Mais, que des enfants dignes de cet pays – peu importe leur bord politique – fassent semblant d’ignorer ce crime barbare perpétré sur la personne d’un homme qui a choisi de servir notre pays, me consterne et me choque. Et c’est l’objet véritable de cette note.

Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa et Alassane Dramane Ouattara sont incontestablement les commanditaires de cette sauvagerie tropicale achevée. Son mobile est politique et géostratégique. L’histoire révélera un jour les raisons de l’assassinat du Professeur Phillipe Remond. Les exégètes y travaillent. Pour l’heure, ses contemporains ont le devoir impérieux de s’interroger sur le silence assourdissant des classes politiques Françaises : ça va de la droite bicéphale-Ump à la gauche Chaviste et Bolivarienne de Jean-Luc Melenchon en passant par le parti socialiste qui gère le Pouvoir d’Etat. Je n’ai pas cité les intellectuels parce que Bernard-Henry Levy qui s’est autoproclamé « pape » de leur association virtuelle ne sait plus défendre que la cause de l’interventionnisme brutal et celle de la guerre chez les plus faibles. Le seul et le dernier des justes qui nous appelait tous à l’indignation respectable vient de nous quitter à 95 ans: c’était Stéphane Hessel.

Alors, il n’y a plus personne en France pour s’interroger sur le sort d’un Français qui se fait trucider par des dozos barbares et hirsutes, avec des méthodes d’une époque médiévale, au nom de l’intérêt mesquin et combiné d’un Président Français en l’occurrence Nicolas Sarkozy De Nagy Bocsa et de son « ami » Alassane Dramane Ouattara ? La Présidence de la République de Côte d’Ivoire vaut bien le sacrifice d’un « petit Blanc Français » fût-il Professeur agrégé. Mais Philippe Remond n’a eu droit ni a une messe ni a une sépulture digne. Son corps traîne dans un fossé creusé à la va-vite dans la brousse de Yamoussoukro. Aucune enquête n’a été ordonnée, ni par le pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara, ni par celui de Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa. On ne s’est donné la peine de rechercher ni les assassins, ni les commanditaires directs ou indirects. Personne ne sait même si les parents de l’infortuné professeur ont été informés de la mort de leur fils. Peut-être les a-t-on menacés de représailles s’ils s’agitaient trop ! Ou peut-être les a-t-on payés pour qu’ils se taisent à jamais ! Parce qu’avec Sarkozy tout peut arriver. Nous sommes bien placés pour le savoir. Même après toutes ces questions sur l’attitude scandaleuse de la France, on ne saurait se satisfaire de la discrimination dont souffre le cas Phillipe Remond. Qu’est-ce que cet homme a bien pu faire à la France pour mériter une telle punition post-mortem?

Nicolas Sarkozy a volé personnellement au secours des voyous de l’arche de zoé au Tchad, puis exigé la libération de Florence Cassez au point de provoquer une rupture des relations diplomatiques avec la République du Mexique. François Hollande, qui arrive sur le tard dans le dossier, agit en faveur de « la belle Florence ». Que dire du combat personnel de Dominique Galouzeau De Villepin pour Ingrid Betancourt. Jacques Chirac a bombardé la moitié de la Côte d’Ivoire pour les neufs soldats Français dont on a réussi à imputer injustement la mort à Laurent Gbagbo. Le même Jacques Chirac a envoyé les forces spéciales Françaises soustraire des mains de la justice Ivoirienne quatre soldats Français, braqueurs de la Banque Centrale de Bouaké, sans informer le chef de l’Etat Ivoirien. Le Premier Ministre Français, Francois Fillon, s’est personnellement déplacé pour l’affaire Yves Lambelin à Abidjan et on se souvient du grabuge provoqué par la mort du correspondant de RFI, Jean Hélène en Côte d’Ivoire; l’assassin, un agent de la Police nationale, a été arrêté, jugé et écroué pour 20 ans à la Maison d’Arrêt et de correction d’Abidjan(Maca). L’affaire Guy-André Kieffer, journaliste et accessoirement honorable agent du contre-espionnage Français, a empoisonné pendant plus de 10 ans, la vie politique Ivoirienne. Toutes sortes de juges ont défilé à Abidjan sans pouvoir mettre la disparition de l’espion sur le dos de la famille Gbagbo. Et le combat cessa faute de combattants, pour les raisons que vous savez. Le 7 Mars 2013, l’assassinat d’une religieuse à Madagascar a fait « la Une » de nombreux journaux français et suscité la réaction de l’ambassadeur de France à Antananarivo. Il a provoqué l’arrestation de plusieurs présumés coupables. Mais alors, encore une fois, comment expliquer le silence de la France quant au cas du professeur Philippe Remond. Pourquoi a-t-on enterré le dossier avec le défunt ? L’affaire Philippe Remond est-elle classée « secret défense » et pourquoi ? J’en suis même arrivé à me demander si Philippe Remond était bien Français. Ou peut-être a-t-il été déchu de sa nationalité Française. J’ai cependant un secret espoir : celui de voir réagir les ONG et les Associations de défense des droits humains. J’ai été singulièrement étonné de ne trouver aucune allusion sur l’affaire Philippe Remond dans le rapport annuel 2013 d’Amnesty International. Pourtant ce rapport de 100 pages était d’une grande rigueur morale et d’une grande qualité technique et juridique. La cause de la vérité a été bien servie. Mais sur l’assassinat de Philippe Remond, rien n’est signalé. Même pas l’ouverture d’une enquête !!!

Un vieillard Africain - donc une bibliothèque – m’a dit un jour une chose dont j’ai pu vérifier l’extraordinaire exactitude : « Dans la vie, il y a deux choses qu’on ne peut pas cacher : l’argent et un cadavre. Quoi que vous fassiez, ces deux choses remontent toujours à la surface »… le squelette de Richard III surgît des entrailles de la terre Britannique après cinq siècles et l’argent de Kadhafi éclaboussa le monde après 42 ans. À bon entendeur…

Mamadou Ben Soumahoro

Journaliste

Ancien Directeur Général de la Télévision Ivoirienne

Ancien Député à l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire

Président Honoraire de l’URTNA (Union des Radios et télévisions Nationales D’Afrique)

Citoyen d’honneur des villes de Lafayette et de la Nouvelle Orléans aux USA

Commandeur de l’ordre du Rio Branco (Brésil)

11:05 Écrit par Bermudas Weed | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg